Environnement fluctuant

Environnement fluctuant et impératif d’adaptation

lundi 18 février 2019 | Out of the box

Le monde d’aujourd’hui est pour le moins un environnement fluctuant. L’information abonde mais pas forcément celle qui compte ce qui livre les entreprises pêle-mêle à de grandes incertitudes.

Concentration effrénée

La croissance de la concentration des firmes place les multinationales au rang de nations.

Dans les années 70, Henri Verneuil illustrait le poids des multinationales dans son film « 1000 milliards de dollars ».

Le phénomène n’a fait que s’amplifier depuis. Une poignée d’entreprises contrôlent les secteurs stratégiques tels que l’information, les télécommunications, l’énergie les matières premières ou la finance.
Des œuvres telles que « The constant gardener », « Syriana » ou le « Monde selon Monsanto » en dénoncent les dérives.

Les règles de la concurrence ne s’appliquent que de façon partielle à de tels conglomérats.

Leur capacité à mobiliser des ressources inédites est hors du commun.

Il est d’autant plus important pour des challengers d’apprendre pour s’adapter et avoir une chance de concourir face à eux.

Risque énergétique et environnemental

La crise financière a, pour un temps, quelque peu occulté les risques majeurs liés à l’énergie et à l’environnement. Elles reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène et l’opinion publique interpelle directement Etats et acteurs économiques.

Ces évolutions causent non seulement d’énormes dégâts matériels et humains mais aussi la perte de nombreuses entreprises.

A court terme, lorsqu’une catastrophe survient, il est souvent trop tard pour agir.

Nombre d’entreprises succombent ou bien doivent leur survie à l’aide publique. Marées noires, tempêtes, raz-de-marée, inondations ou glissements de terrain causent aussi des dommages durables dans le tissu économique local.

A plus long terme, l’intelligence économique ainsi que la capacité d’apprentissage et d’adaptation semblent être les défenses les plus efficaces.

La raréfaction des hydrocarbures et des matières premières, les pénuries en eau potable, les changements climatiques, la destruction de la vie marine, la stérilisation progressive des sols agraires ou la vulnérabilité croissante des monocultures intensives (banane Cavendish, avocat Haas…) concernent des dizaines de milliers d’entreprises et constituent autant de points de vigilance pour les entrepreneurs.

Poussée réglementaire des Etats

Les Etats font évoluer la loi pour lutter contre les crises, prévenir les risques et répondre aux exigences croissantes de l’opinion publique. Sans doute pas suffisamment et des enseignements sont à tirer sur ce qui n’a pas fonctionné.

En dépit des difficultés, les démarches progressistes se poursuivent voire s’intensifient et c’est souhaitable.

La multiplication des réglementations engendre des risques, des dépenses ou des opportunités pour les entreprises qu’il convient de gérer rapidement.

Les réformes touchent tous les domaines, du transport au bâtiment en passant par l’emploi, la publicité, la finance ou l’alimentation.

Certaines entreprises parviennent à influer sur ces évolutions par le biais du lobbying.

La très vaste majorité doit une fois de plus compter sur sa capacité d’anticipation et d’adaptation.

Exigence éthique accrue

Avec le web 2.0 la parole est donnée aux individus qui s’expriment et se tournent vers les autres, pour se forger une opinion.

Les entreprises sont observées de près et doivent rester vigilantes quant à leur image qu’elles ne maîtrisent que très peu.

En termes de communication, nous sommes entrés dans une époque menée par la réputation.

Qu’il s’agisse de choisir un hôtel pour leurs vacances, un employeur ou bien de faire un choix de consommation les individus s’informent en amont et les comportements « louables » ou « inacceptables » peuvent laisser des marques indélébiles.

Cela représente un risque pour les entreprises à forte notoriété qui ont forgé leur image à l’ère de la publicité.

Cela représente un risque modéré et une opportunité pour les milliers d’entreprises inconnues qui ont ainsi l’occasion de se différencier à moindre coût.

Tous ces éléments contribuent à créer un environnement fluctuant et forcent les décideurs à une adaptation permanente.

Recevez notre fil d'actualité

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous avez souscrit au fil d'actualité avec succès !